BUSINESS

Prime Macron, remise carburant… voici la date à laquelle vous recevrez toutes les aides !

Prime Macron


Initialement baptisée « prime Macron » ou Prime Exceptionnelle de Pouvoir d’Achat (PEPA.), le gouvernement l’a renommée « prime de partage de la valeur ». Pour soutenir le pouvoir d’achat des Français. Elle a été reconduite par la loi du 16 août 2022.

Promulguée le 16 août et publiée au Journal officiel le 18 août, la loi pouvoir d’achat regroupe, en plus de la prime Macron, de nombreuses mesures d’aide financière pour booster le pouvoir d’achat des Français. Explications.

La prime Macron

Appelez là comme vous voulez : prime Macron, prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA), prime de partage de la valeur (PPV), ou ex « prime Covid. Une chose est sûre, elle a été reconduite pour 2022, 2023 et même 2024 (mais avec d’autres conditions).

En effet, Emmanuel Macron l’avait promis lors de sa campagne présidentielle : le Gouvernement a proposé le 7 juillet de tripler le plafond de cette prime dans le cadre du projet de loi pour le pouvoir d’achat. Après l’Assemblée nationale, le Sénat a validé sa reconduction le 28 juillet. Le texte de loi a finalement été publié le 16 août 2022.

La nouvelle prime Macron est versée par les entreprises à leurs salariés sur la base du volontariat, afin de tenir compte de leur santé économique et ne pas obliger les sociétés en difficulté à risquer la banqueroute. Ainsi tous les employeurs ont la possibilité de donner jusqu’à 1.000 euros nets par salarié (voire 2.000 euros dans certains cas).

Les entreprises volontaires bénéficient alors d’une exonération de charges fiscales et la prime n’est pas imposable pour les salariés. La prime Macron va aux salariés qui gagnent jusqu’à 3.774 euros nets par mois, avec exonération d’impôt jusqu’à fin 2023 lorsqu’elle est versée à des salariés dont la rémunération est inférieure à 3 SMIC.

À quelle date ?

/p>

La prime Macron nouvelle version peut être versée rétroactivement à partir du 1er juillet 2022. Elle peut être versée à l’ensemble des salariés en une ou plusieurs fois, au cours de l’année civile. Le versement de cette prime doit obligatoirement apparaître sur une ligne, si possible spécifique en raison des exonérations associées, du bulletin de salaire du (ou des) mois du versement.

Ces trois dernières années, près de 5 millions de Français par an, en moyenne, ont bénéficié du versement d’une prime Macron, rappelle le gouvernement, pour un montant moyen de 500 euros. 

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, le montant de la prime Macron pour 2022 et 2023 n’a pas été triplé. Ce sont les plafonds qui ont été triplés passant de 1000 à 3 000 euros pour toutes les entreprises. Et de 2000 à 6 000 euros pour les entreprises de moins de 50 salariés qui ont signé un accord d’intéressement ou de participation et dans les entreprises de plus de 50 salariés, déjà soumises à la participation, qui a signé un accord d’intéressement.

Les plafonds et conditions de la prime de partage de la valeur`

  • 3 000 euros dans toutes les entreprises, y compris celles du secteur public lorsqu’elles emploient des salariés de droit privé.
  • 6 000 euros dans les entreprises de moins de 50 salariés qui ont signé un accord d’intéressement ou de participation et dans les entreprises de plus de 50 salariés, déjà soumises à la participation, qui a signé un accord d’intéressement.

Le versement de la nouvelle prime Macron selon la volonté de l’entreprise.

Elle va aux salariés ayant un contrat de travail, aux intérimaires mis à disposition de l’entreprise utilisatrice, aux agents publics relevant de l’établissement public ou aux travailleurs handicapés liés à un établissement ou service d’aide par le travail par un contrat de soutien et d’aide par le travail.

Après la prime Macron, augmentation des retraites de 4%

La prime Macron n’est pas la seule mesure visant à booster le pouvoir d’achat des Français. La date de versement de la pension de retraite, que le gouvernent a revalorisée de 4% sera le 9 septembre 2022 pour la retraite du mois d’août. L’allongement du calendrier parlementaire a retardé d’un mois ce versement.

Remise carburant de 30 centimes

Jusque-là c’était une remise de 18 centimes d’Euros. Dès le 1er septembre, place à la remise de 30 centimes, promise par le gouvernement. Ainsi, elle sera effective directement à la pompe dans l’ensemble des stations services de l’Hexagone. Elle courra jusqu’au 31 octobre. Dès le début du mois de novembre, elle passera à 10 centimes d’euros jusqu’au 31 décembre. Il se murmure qu’elle devrait disparaître à la fin de l’année. Ce qui n’est pas le cas de la prime Macron.

Suppression de la redevance télé

Un impôt de moins à payer pour l’année 2022 ! En effet, dans le cadre des mesures en faveur du pouvoir d’achat des ménages français, le gouvernement a opté pour la suppression de la contribution à l’audiovisuel public (CAP). Cette mesure est dans le cadre de la Loi de Finances Rectificative n° 2022-1157 du 16 août 2022. Au début du mois de septembre, 6,2 millions de foyers recevront un virement des impôts grâce à la suppression de la redevance TV. Rappelons que cet impôt était avec la taxe d’habitation. Ainsi, les Français n’auront donc plus à payer cette redevance. Elle était d’un montant de 138 euros en métropole et de 88 euros dans les départements d’outre-mer.

Prime inflation d’un montant de 100 euros, après la prime Macron

En plus de la prime Macron, pour soutenir le pouvoir d’achat des Français face à la hausse de l’inflation, le gouvernement a décidé d’octroyer à nouveau une prime inflation, une prime « exceptionnelle de rentrée », d’un montant de 100 euros. Pour chaque enfant à charges supplémentaire, le foyer percevra 50 euros. Ainsi, elle concernera les 10,8 millions de foyers les plus modestes en France. Notamment les allocataires du RSA ou les bénéficiaires de l’APL et de l’AAH. La date de versement sera le 15 septembre 2022.

Second versement de l’allocation de rentrée scolaire

Le premier versement de l’allocation de rentrée scolaire a eu lieu le 16 août dernier. Cette année, un deuxième versement fera l’objet d’un versement durant le mois de septembre. Ce bonus de 4% correspond à la hausse des minimas sociaux. Ainsi, le montant sera entre 15 et 16,50 euros en fonction de la situation familiale.

Déblocage de l’épargne salariale

En plus de la prime Macron, d’ici au 31 décembre 2022, un salarié aura la possibilité de débloquer son épargne salariale, sans impôt. Mais prudence ! La somme totale que l’employé souhaite débloquer ne doit pas dépasser 10 000 euros.

 

 

Leave a Comment