BUSINESS

Olivier Véran a répondu à vos questions sur la crise énergétique et l’inflation

Olivier Véran a répondu à vos questions sur la crise énergétique et l'inflation


Retrouvez ici l’intégralité de notre live #INFLATION

10h55 : Ce chat avec Olivier Véran est désormais terminé, merci à tous de l’avoir suivi ! Nous allons faire très prochainement un article où vous pourrez retrouver toutes les réponses du ministre.

10h54 : “Il y a une vraie politique de transports en milieu rural, dont une grande partie relève des régions ou des départements, pour développer les TER et les transports par cars.”

10h58 : Bonjour Monsieur, j’habite dans la France rurale. Ici, pas de train sinon à 40 kilomètres, des cars de temps en temps et des taxis très onéreux. Comment prendre au sérieux les appels à prendre le vélo pour se déplacer ? Ma mère a plus de 90 ans. Dois-je lui acheter un tandem pour l’emmener à ses différents rendez-vous médicaux ? Plus sérieusement, à quand une prise en compte d’une politique des transports en milieu rural ?

10h53 : “En plus de cette hausse de revenus, on compense en grande partie l’impact de l’inflation avec d’autres dispositifs, que j’ai déjà pu citer depuis le début de ce tchat.”

10h59 : Bonjour monsieur Véran, trouvez-vous qu’augmenter le point indice de 3,5% dans un contexte d’inflation estimée à 6% – sans compter la perte de pouvoir d’achat des cinq années précédentes – soit juste ?

10h52 : “Oui. Cela fait partie du travail conduit par le ministère de la Transition énergétique de faciliter l’installation de bornes de recharge électrique.”

10h52 : Dans le cadre d’une demande dans un garage de 19 voitures, nous avons demandé l’installation de prises électriques pour recharge de voitures électriques et hybrides. Deux ans de dossier et impossible de passer autrement que par une société (watt) qui tient le monopole du marché. Qui facture évidemment des prix exorbitants, d’installations de prises et d’abonnements qui découragent tous les copropriétaires. Allez-vous vous pencher sur ce sujet afin de faciliter l’accès aux copropriétés à la voiture électrique ? Merci

10h51 : “On augmente le nombre de Français qui bénéficient des aides, c’est notamment le cas de l’aide exceptionnelle de rentrée. Le bouclier tarifaire concerne tout le monde, comme la ristourne à la pompe. Le gros de l’effort financier couvre les classes moyennes.”

10h51 : Bonjour M.Véran, Pourquoi les aides sont toujours ciblées sur les mêmes personnes et jamais sur les classes moyennes qui payent leurs impôts et remplissent les caisses de l’Etat? Merci de votre réponse.

10h51 : “Elles ne sont pas toutes à sec. Certaines peuvent être victimes de leur succès, mais elles sont réapprovisionnées rapidement.”

10h51 : Bonjour Monsieur Véran, aujourd’hui à cause de leur offre « promotionnelle », les stations Total sont toutes à sec. La plupart des véhicules de flotte commerciale ont une carte Total, du coup pour continuer à travailler on fait le plein où on peut, ce qui n’arrange pas le compte en banque personnel, en attendant le remboursement de frais. Avez-vous une solution à proposer sur ce point?

10h58 : “Ce n’est pas une vie de survivre avec des aides sociales, nous sommes d’accord. Il est impensable de laisser en dehors du marché du travail des femmes parce qu’elles ont des enfants. On manque de structures d’accueil et notamment de places en crèche et on s’est fixé des objectifs très ambitieux sur le quinquennat, avec 200 000 places en crèche d’ici à 2027. Il existe aussi des aides sociales ciblées sur les familles monoparentales pour que le recours à une aide maternelle fasse en sorte que travailler soit intéressant.”

10h47 : Bonjour Mr Véran, je suis maman au foyer avec un bébé de 10 mois, face à l’inflation je rêverais de retrouver du travail, mais comment fait-on quand il n’y a pas de place ni en crèche ni auprès des assistantes maternelles? Sincèrement, c’est pas une vie de survivre avec des aides sociales.

10h47 : “La question du logement est prioritaire, notamment pour les classes moyennes qui souhaitent accéder à la propriété. C’est un vrai sujet, abordé lors de la première réunion du Conseil national de la refondation (CNR) et le président de la République en a fait un thème prioritaire pour identifier les problèmes pour chercher ensemble des solutions. Il y aura un CNR sur la thématique du logement, décliné dans les territoires.”

10h46 : Bonjour monsieur Véran. Les prix de l’immobilier sont au plus haut, les taux d’intérêt des emprunts également. Qu’allez-vous mettre en place pour que les Français des classes moyennes puissent tout de même accéder à la propriété de leur résidence principale ?

10h45 : “Tous les bâtiments publics sont engagés dans des démarches de rénovation énergétique. Par exemple, le plan vert de 1,5 milliard d’euros doit notamment permettre de rénover les écoles, les mairies et les autres bâtiments dans les territoires.”

10h45 : Mr.Véran, de nombreux bâtiments publics utilisent des technologies d’éclairage (voire aussi de chauffage) obsolètes (ex: halogène), alors que les technologies LED consomment jusqu’à 10 fois moins, quelque chose est-il prévu pour le passage à ces technologies?

10h43 : “La hausse du point d’indice s’est accompagnée d’autres hausses tout au long de l’année, ce qui porte la hausse des revenus des fonctionnaires au-delà des 4%.”

10h43 : Bonjour J’ai entendu que la revalorisation des retraites était à 4% alors que le point d’indice des fonctionnaires a été revalorisé de 3,5%. Y a-t-il un message ou une volonté du gouvernement à privilégier les retraités par rapport aux actifs ?

10h42 : “Il y a beaucoup de plans de soutien à l’emploi et à l’embauche, notamment ‘1 jeune 1 solution’. Vous pouvez vous renseigner sur le site du gouvernement, avec de nombreux dispositifs.”

10h42 : Bonjour Monsieur Véran, je suis gérant d’un café ouvert post-covid, mon budget prévisionnel a déjà souffert de coupes budgétaires liées aux difficultés à emprunter dans cette période d’incertitude, et à présent je subis l’inflation sans souhaiter la répercuter sur l’addition. Ne bénéficiant plus de l’ARE prochainement et souhaitant tout de même embaucher, existe-t-il des aides spécifiques à l’embauche en cette période ?

10h41 : “Sur les locataires du parc social, on a mis en place le bouclier tarifaire. Pour certaines copropriétés et logements sociaux, pas soumis au tarif réglementé, le gouvernement apportera des réponses concrètes dans les prochains jours.”

10h40 : Bonjour, Quelle solution le gouvernement peut-il trouver pour toutes les copropriétés qui se retrouvent sans bouclier tarifaire, avec des prix de l’électricité qui vont être multipliés par 5, voire par 10? Tout cela car ces copropriétés sont considérées comme des sociétés. C’est absurde. Nous serons dans l’incapacité de payer nos charges cette année. Nous sommes particulièrement inquiets! Nous avons pourtant déjà réduit énormément notre consommation d’énergie.

10h39 : “On a baissé de 26 milliards d’euros pour les Français dans le quinquennat précédent. On continue à le faire dans le quinquennat actuel. Dernier exemple : la suppression de la redevance audiovisuelle pour tous les Français. On doit faire face à l’obligation de réduire la dette, les impôts et d’augmenter la dépense publique. Cela nécessite de faire des réformes dans notre pays, notamment sur la durée de travail.”

10h37 : Si vous ne pouvez pas faire augmenter les salaires alors pourquoi ne pas baisser l impôt sur le revenu? Ça vous pouvez non?

10h37 : “A titre personnel, ça ne me choquerait pas. A titre réglementaire et juridique, je n’ai pas la réponse pour savoir si on peut le faire en continu ou si on peut le faire seulement en cas de rationnement d’électricité.”

10h37 : Bonjour Monsieur Véran, Madame Borne a évoqué il y a quelques jours la possibilité d’éteindre, par exemple, les écrans publicitaires en cas de difficulté énergétique. Pourquoi ne pas le faire immédiatement ? Ces écrans sont depuis plusieurs années pointés du doigt par diverses associations comme étant très énergivores. N’est-il pas important de faire un geste pour commencer à montrer que le gouvernement agit concrètement face à la crise énergétique ?

10h36 : “Il faut insister et sensibiliser les entreprises à la situation des salariés dans l’entreprise. Il y a des dispositifs qui existent pour accompagner les entreprises.”

10h35 : Le télétravail a provoqué une surconsommation de l’électricité chez soi. Mais les employeurs refusent de contribuer malgré des demandes.Que va proposer le gouvernement face à cela?

10h36 : “Le coût de l’énergie augmente aussi pour l’Etat, évidemment, et il fait aussi des efforts. Dans mon bureau, qui est dans un vieux bâtiment, au moment où je vous parle, il fait 17 degrés et on n’allumera pas le chauffage tout de suite.”

10h34 : Bonjour Mr Veran, les factures ont-elles également augmenté à l’Elysée ?

10h34 : “On est actuellement toujours en croissance, le PIB a rebondi de 0,5% au deuxième trimestre 2022. Quant au chômage, il est au niveau le plus bas qu’il ait atteint depuis des décennies. Les prévisions que nous faisons pour 2023 sont encore des prévisions de croissance. Aujourd’hui, la priorité est de pourvoir tous les emplois disponibles sur le marché du travail.”

10h34 : Bonjour M. Veran, compte tenu de la forte inflation et des prévisions des économistes, il y a une récession à prévoir en 2023. Pensez-vous qu’il y aura un fort impact sur l’emploi dans ce cas-là et est-ce qu’il y a des dispositifs prévus pour sauver l’emploi et éviter les licenciements économiques ?

10h33 : “On a augmenté tous les minimas sociaux, la France est celle qui a fait le plus d’efforts sur les minimas sociaux. Ensuite, on fait tout pour que les bénéficiaires du RSA puissent retrouver un emploi, d’autant que beaucoup d’emplois ne nécessitent pas de qualification particulière.”

10h32 : Bonjour, je suis une personne précaire au RSA, ma situation ne fait que de se dégrader à force d’augmentation de prix en tous genres. Est ce que le gouvernement va enfin nous proposer une revalorisation des aides sociales afin de pouvoir avoir une vie décente ?

10h42 : “Pour vous donner un exemple, quand j’étais ministre de la Santé, j’ai utilisé mon vélo pour aller en Conseil des ministres et une voiture me suivait pour ma sécurité. La sécurité peut difficilement être assurée à vélo, en cas d’extraction [d’enlèvement]. En termes d’image, arriver à vélo avec une voiture qui me suit à vide, ce n’est pas terrible. A Grenoble, je me déplace à vélo et je le fais aussi à titre privé à Paris. Je marche également.”

10h30 : Bonjour. Le gouvernement souhaite développer les déplacements à vélo. Dans le cadre de la sobriété énergétique, les membres du gouvernement vont-ils montrer l’exemple et utiliser le vélo ou les transports en commun, à l’image de Jean Castex ?

10h30 : “On a un objectif de multiplier par dix l’énergie développée par le solaire et construire 50 grands parcs éoliens en haute mer. La puissance dégagée par ces grosses structures est plus rentable et intéressante.”

10h29 : Bonjour, si l’on souhaite promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables (solaire et éolien) comme cela semble être le cas, pourquoi ne pas favoriser et inciter les installations de panneaux photovoltaïques et de mini éoliennes pour les habitations privées ? Merci pour votre réponse!

10h28 : “Nous construisons six nouveaux EPR qui répondent à une technologie nouvelle pour tenir compte des bouleversements climatiques en cours. Il y a 98% de l’eau prélevée pour les réacteurs qui est restituée à l’environnement.”

10h28 : Bonjour à tous et toutes. M. le Ministre, il me semble que les centrales nucléaires sont refroidies à l’eau. Les futures sécheresses sont-elles prises en compte dans le développement des nouvelles centrales ? Y a-t-il d’autres solutions envisagées ? Merci

10h27 : “Ce qu’on veut éviter, c’est une spéculation sur une période longue, sur le marché de l’énergie. On protège les Français sur la période, on les met à contribution à partir de janvier avec une augmentation modérée. On agit pour casser cette spirale spéculative. Selon Bercy, 2023 pourrait être l’année où on verrait les prix baisser.”

10h27 : Bonjour monsieur Véran, il est effectivement intéressant de constater que le gouvernement agit pour contenir l’inflation, seulement il est à supposer qu’il n’est pas possible de maintenir indéfiniment les boucliers tarifaires, ou alors sur des produits ciblés. Dans tous les cas, savez-vous à quel horizon les Français devront se préparer à assumer le prix réel des biens de consommation ?

10h27 : “Oui. La Première ministre a exigé que chaque entreprise présente un plan de sobriété. On peut réguler, comme en interdisant d’allumer les enseignes lumineuses et en interdisant de chauffer ou de refroidir un commerce quand la porte est ouverte. La prise de conscience par les salariés est au moins aussi efficace que la régulation par l’Etat.”

10h25 : Bonjour, depuis plusieurs semaines, on nous demande en tant que particuliers de faire des efforts sur la consommation d’énergie. Or je travaille au sein d’une industrie pharmaceutique, et jour et nuit la climatisation dans les bureaux est au maximum… qu’il fasse 30 degrés dehors comme 10. (je vous avoue que cet été, on devait être les seuls à avoir froid…) Les sociétés seront-elles suivies sur leurs dépenses ? Je vous remercie.

10h26 : “A l’échelle macro, je ne saurais pas vous répondre. Pour le wifi, nos appareils ménagers qui restent branchés sans être utilisés nous coûtent cher en énergie. Si on acquiert ces gestes, cela fera chuter la facture. Je n’opposerais pas une mesure à une autre.”

10h23 : Bonjour, couper le wifi est il plus efficace que la régulation des jets privés ?

10h24 : “La réponse est oui de toute façon : on veut inciter à l’utilisation des transports en commun, de manière massive, comme pour se nourrir et se loger. La question d’une aide est sur la table. Il y a également des dispositifs qui relèvent des collectivités. Enfin, la Première ministre a aussi présenté un plan d’aide au vélo.”

10h21 : Bonjour Mr.Véran, au vu d’une potentielle crise énergétique à venir, des moyens seront-ils mis en place afin de favoriser (voir d’inciter) l’utilisation de transport en commun?

10h20 : “Fioul et granulés, même combat : le gouvernement a conscience du coût de ces sources d’énergie pour les Français et va agir dans les prochaines semaines. Un dispositif est en cours de montage pour accompagner les Français qui font face à ces difficultés.”

Leave a Comment