BUSINESS

“Nous allons limiter les hausses à 15%” début 2023, annonce Elisabeth Borne

"Nous allons limiter les hausses à 15%" début 2023, annonce Elisabeth Borne


Retrouvez ici l’intégralité de notre live #ENERGIE

19h08 : La facture d’électricité de SNCF Voyageurs devrait augmenter “de 1,6 à 1,7 milliard” d’euros l’an prochain, a annoncé le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou. La compagnie ferroviaire n’a cependant “pas encore décidé” quel sera l’impact sur les prix des billets.

18h09 : La production nucléaire sous pression en France : @J_B_Levy détaille les raisons de la mise en arrêt de 26 réacteurs. Sur les réacteurs sujets à des “corrosions sous contrainte”, “les chantiers avancent à bon rythme”, assure le PDG d’EDF. #DirectAN https://t.co/MV2KenuhAD

18h08 : Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy a assuré, lors de son audition devant l’Assemblée nationale, que les 26 réacteurs nucléaires français aujourd’hui à l’arrêt devraient avoir repris leur production d’électricité au cours de l’hiver.

18h00 : Il est 18 heures, on rembobine l’actualité de ce mercredi après-midi :

• Prolongement du bouclier tarifaire, nouveau chèque énergie, aides aux entreprises… Nous vous résumons ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement sur la situation énergétique en France.

• Le cercueil de la reine Elizabeth II a été transféré à Westminster Hall dans l’après-midi. Le public pourra y rendre hommage à la souveraine jusqu’à lundi, jour de ses funérailles.

• Les Bleus tentent de décrocher leur place en demi-finale de l’Euro de basket. Ils affrontent l’Italie en ce moment-même. Vous pouvez suivre le quart de finale dans notre direct.

• Les images de vidéosurveillance de l’attentat de Nice seront visionnées demain matin, lors d’une nouvelle journée d’audience du procès de l’attaque terroriste, a annoncé le président de la cour d’assises spéciales.

17h47 : Prolongement du bouclier tarifaire, nouveau chèque énergie, aides aux entreprises… Nous vous résumons ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement face à la crise énergétique.

17h05 : La conférence de presse d’Elisabeth Borne, Agnès Pannier-Runacher et Bruno Le Maire vient de s’achever. Voici les principales annonces à retenir :

• Le bouclier tarifaire sera prolongé début 2023. La hausse des tarifs du gaz et de l’électricité sera limitée à 15% et sera appliquée, respectivement, en janvier et février prochains.

• Des chèques énergies exceptionnels de 100 à 200 euros seront versés d’ici la fin de l’année aux 12 millions de foyers les plus modestes.

• Les aides prévues pour les ménages se chauffant au fioul devraient être versées “en novembre”, a avancé Elisabeth Borne.

16h30 : “Nous ne voulons pas augmenter l’inflation”, martèle Bruno Le Maire, qui explique pourquoi le gouvernement a choisi de mettre en place des “aides ciblées” et pas des aides pour toutes les entreprises face à la crise énergétique.

17h25 : Précision apportée tout à l’heure par Bruno Le Maire, concernant les “1,5 million d’entreprises qui ont un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros” et qui bénéficient actuellement des tarifs réglementés de l’électricité. Elles continueront l’an prochain “à bénéficier de cet accès aux tarifs réglementés” des prix du gaz et de l’électricité, a déclaré le ministre de l’Economie.

17h23 : @cavacailler: La ministre de la Transition énergétique ajoute que le chèque énergie s’applique aussi au chauffage au fioul et au bois. Les 12 millions de foyers les plus modestes toucheront ce chèque d’ici la fin de l’année. Il sera de “100 ou 200 euros selon le revenu”.

16h22 : Bonjour @cavacailler. Elisabeth Borne vient justement de répondre à une question à ce sujet. La Première ministre a rappelé qu’un dispositif a été voté cet été au Parlement pour soutenir les ménages français qui se chauffent au fioul. “Je pense que c’est au mois de novembre que les aides pourront être versées”, a-t-elle déclaré, dans l’objectif “d’accompagner les ménages, notamment les ménages modestes, face à la hausse des prix du fioul”.

(FRANCE TELEVISIONS)

16h23 : Bonjour france Info ! Concretement pour les ménages qui se chauffent au bois ou au fioul, ça se passe comment ? Merciiii !

16h09 : Le gouvernement va par ailleurs lancer une campagne de sensibilisation à la sobriété énergétique le 10 octobre prochain. “Nous ne demanderons jamais d’efforts aux Français en situation de précarité énergétique ou de sobriété contrainte”, rappelle la ministre de la Transition énergétique.

17h21 : “Début octobre, nous ferons le point avec les [neuf] groupes de travail” qui réfléchissent à ce plan de sobriété, précise Agnès Pannier-Runacher. Le détail du plan sera alors dévoilé et des engagements seront “signés” par les acteurs de chaque secteur.

17h18 : Agnès Pannier-Runacher donne à son tour des précisions sur le plan de sobriété énergétique français, “qui vise à réduire de 10% notre consommation énergétique”. Un objectif qui importe tant pour “assurer le passage de l’hiver dans le contexte de la guerre en Ukraine” que pour atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre de la France, rappelle la ministre de la Transition énergétique.

17h03 : C’est au tour de Bruno Le Maire de prendre la parole. “La France va dépenser, en 2022, 2,2% de son PIB pour protéger nos compatriotes” face à la crise énergétique, précise le ministre de l’Economie. La prolongation du bouclier tarifaire coûtera “16 milliards d’euros” à l’Etat en 2023.

17h03 : “Cette augmentation de 15% n’est pas anodine. (…) Des chèques énergie exceptionnels seront versés d’ici la fin de l’année. Cette aide concernera les 12 millions de foyers les plus modestes – soit quatre foyers sur dix et son montant sera de 100 ou 200 euros selon le revenu.”

15h50 : “Ces augmentations vont conduire à une hausse moyenne des factures de l’ordre de 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz, au lieu d’environ 200 euros par mois sans bouclier tarifaire. Et à une hausse moyenne de 20 euros par mois pour les ménages qui se chauffent à l’électricité, au lieu de 180 euros par mois sans bouclier tarifaire.”

15h50 : La Première ministre donne des détails sur la prolongation du bouclier tarifaire début 2023, valable pour “tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes”. Le gaz n’augmentera que de 15% en janvier 2023 et l’électricité de 15% en février. “L’écart ne sera pas reporté sur les factures des consommateurs (…), il sera pris en charge par l’Etat”, précise Elisabeth Borne.

(FRANCE TELEVISIONS)

15h46 : Les hausses des prix du gaz et de l’électricité seront limitées à 15% en janvier et février 2023, annonce Elisabeth Borne.

17h05 : Les factures de gaz en France sont restées “stables” en France en 2022, alors que celles d’électricité ont augmenté de 4%. “Sans action du gouvernement, les tarifs seraient multipliés par 2,2 au début de l’année prochaine”, souligne la Première ministre.

15h42 : “A court terme, nous sommes vigilants à ce qu’EDF tienne son planning de redémarrage des réacteurs nucléaires, ce qui aura un effet immédiat sur la baisse des prix de l’électricité.”

15h40 : “Seules la sobriété et la solidarité européenne nous permettront d’éviter des coupures et des rationnements dans les scénarios les plus pessimistes, comme un hiver particulièrement froid cumulé à des difficultés d’approvisionnement.”

15h47 : La conférence d’Elisabeth Borne sur la situation énergétique en France vient de débuter. “Dans les scénarios les plus probables, si chacun prend ses responsabilités et fait preuve de la sobriété nécessaire, il n’y aura pas de coupures” de gaz et d’électricité cet hiver, affirme la Première ministre. Le dispositif de rationnement pour les entreprises consommant beaucoup de gaz n’aurait alors pas besoin d’être activé.

15h48 : Elisabeth Borne doit prendre la parole dans quelques minutes pour présenter l’état de la situation énergétique en France et dévoiler des “mesures de protection” pour les Français. Vous pourrez regarder la conférence de la Première ministre dans notre direct.

16h34 : Dans les zones rurales, il y a “encore beaucoup de ménages qui se chauffent au fioul”. “De ce fait, au sein des consommateurs, on a des oubliés du bouclier énergétique”, déplore Nadia Ziane, directrice du département consommation de l’association Familles rurales. Elle appelle la Première ministre à élargir le bouclier tarifaire (qui gèle actuellement les prix du gaz et limite la hausse de ceux de l’électricité à 4%) au fioul et au bois.

14h20 : La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a affirmé qu’un plafonnement des super-profits rapporterait 140 milliards d’euros aux Etats membres. Thierry Bros, spécialiste de l’énergie et professeur à Sciences Po Paris, dit ne pas être “sûr que cela soit très intéressant pour nous sortir de la crise”.

14h12 : Il est 14 heures, voici les principaux titres :

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a proposé de plafonner les profits exceptionnels des entreprises du secteur énergétique. A 15h30, c’est la Première ministre, Elisabeth Borne, qui s’exprimera sur la crise énergétique.

• Une procession pour acheminer le cercueil de la reine jusqu’à Westminster quittera le palais de Buckingham à 15h22 (heure française). Le cercueil fera son entrée à Westminster à 16 heures précises. Suivez notre direct.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la France à réexaminer les demandes de rapatriement des Français détenus dans des camps de prisonniers jihadistes en Syrie.

La progression de l’incendie de Saumos (Gironde) a ralenti, selon le sous-préfet. Les flammes ont déjà détruit 3 650 hectares de végétation.

12h42 : Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a annoncé qu’EDF s’était engagé à relancer cet hiver l’ensemble des 32 réacteurs actuellement à l’arrêt. Pour les spécialistes en énergie nucléaire, ce calendrier sera difficilement tenable. Explications de nos journalistes Quang Pham et Brice Le Borgne.

12h07 : Rappelons les principales informations de ce mercredi :

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné la France à réexaminer les demandes de rapatriement des Français détenus dans des camps de prisonniers jihadistes en Syrie.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a proposé de plafonner les profits exceptionnels des entreprises du secteur énergétique. A 15h30, c’est la Première ministre Elisabeth Borne qui s’exprimera sur la crise énergétique.

L’incendie de Saumos (Gironde) n’est pas encore maîtrisé, et a désormais détruit 3 650 hectares.

Six départements du Sud-Est sont en vigilance orange. Météo France prévoit des orages accompagnés de fortes précipitations cet après-midi.

11h00 : “Le risque de coupure ne peut pas être totalement exclu, mais il pourrait être évité en baissant la consommation nationale de 1 à 5% dans la majorité des cas, et jusqu’à 15% dans les situations météorologiques les plus extrêmes.”

RTE prévoit un risque “accru” de tensions sur l’approvisionnement en électricité cet hiver, mais le juge “maîtrisable”. Pour passer l’hiver sans problèmes, le gestionnaire du réseau appelle à une “forte mobilisation” en faveur d’économies d’énergie.

09h47 : L’annonce de la création d’une banque européenne de l’hydrogène, faite dans un français parfait, a été longuement applaudie par les députés. Cette énergie est souvent présentée par les politiques comme une alternative aux hydrocarbures, mais comme le rappelle cet article il n’est pas si simple d’en produire.

09h42 : L’annonce d’une réforme du marché européen de l’électricité était elle aussi très attendue. Pour l’instant, les prix de l’énergie sont couplés à l’énergie la plus chère (et donc le gaz en ce moment). L’idée, un découplage des prix du nucléaire et des renouvelables de celui du gaz, n’est cependant pas validée par tous les Etats membres. Les pays scandinaves, au contraire de la France, sont très opposés à une réforme. Les discussions vont être dures.

09h33 : En parlant de la crise énergétique, Ursula von der Leyen rappelle “l’importance” du pacte vert européen. Cet accord entre les Vingt-Sept vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55% d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990, et à parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050.

09h45 : Le marché de l’électricité va être réformé “en profondeur”, propose Ursula von der Leyen, qui veut revenir sur la règle de l’ordre du mérite, qui fait que le prix du KWh est fixé par la source de production la plus chère. Elle veut également limiter la variabilité du prix au sein d’une même journée.

09h33 : C’était l’annonce la plus attendue du jour. Ne cherchez pas le mot “taxe” ou “impôt” dans la proposition d’Ursula von der Leyen sur le “plafonnement” des super-profits, il a fallu convaincre tous les pays européens du bien-fondé de la proposition, y compris la France.

09h45 : Ursula von der Leyen annonce également la création d’une “task force” pour réfléchir à des moyens de réduire le prix du gaz.

09h44 : La présidente de la Commission européenne propose de plafonner “les recettes des entreprises qui produisent de l’électricité à faible coût”, et une “contribution de crise” des producteurs d’énergie fossiles. Elle espère dégager 140 milliards d’euros. “Il est difficile d’accepter que certains profitent de la guerre et fassent des méga-bénéfices sur le dos des citoyens”, juge-t-elle.

09h44 : #EUROPE Elle invite l’Union européenne à prendre exemple sur les Européens qui s’adaptent au manque d’énergie, citant notamment des ouvriers d’usine de céramique en Italie “qui ont décidé de travailler tôt le matin pour bénéficier de prix plus bas”.

09h44 : Ursula von der Leyen commence à aborder la crise énergétique. Elle estime que le marché du gaz “ne fonctionne plus” et que la Russie le “manipule” pour punir l’Europe de son soutien à l’Ukraine : “Ils préfèrent brûler leur gaz plutôt que de l’envoyer en Europe.”

09h04 : La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s’exprimera dans quelques minutes, devant le Parlement européen à Strasbourg, dans le cadre de son discours annuel sur l’état de l’Union. Elle devrait dévoiler des mesures fortes pour contrer la flambée des prix de l’énergie, mais également aborder la question de la guerre en Ukraine. Il est possible de suivre le discours en direct, et en français, directement ici ou sur le canal 27 de votre télévision.

12h04 : La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, présentera des mesures d’urgence pour lutter contre la hausse des prix de l’énergie lors d’un discours à 9 heures, que nous suivrons en direct. A 15h30, c’est la Première ministre Elisabeth Borne qui s’exprimera sur ce même sujet.

L’incendie de Saumos (Gironde) n’est pas encore maîtrisé, et a désormais détruit 3 500 hectares.

L’Olympique de Marseille s’est incliné à domicile contre Francfort en Ligue des champions (1-0), et se trouve déjà en difficulté à la dernière place de son groupe.

09h00 : “Il ne doit pas y avoir de hausses des tarifs de gaz et d’électricité pour les entreprises, les collectivités et les ménages”, réclame le leader du Parti communiste Fabien Roussel sur franceinfo. Il souhaite également une réforme du système de fixation des prix de l’énergie en Europe, qui devrait être un des sujets du discours d’Ursula von der Leyen.

08h32 : Le gouvernement prévoit une hausse d’au moins 10% des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité l’an prochain, a-t-on appris de sources concordantes. Selon nos informations, le nombre de bénéficiaires du chèque énergie, aujourd’hui versé à six millions de personnes, va être élargi. Rappelons qu’Elizabeth Borne s’eprimera à 15h30 au sujet de la crise énergétique.

Leave a Comment