Uncategorized

Le nouveau décret exécutif de Biden vise à tirer parti des gains de couverture

Le 5 avril 2022, le président Biden a signé un nouveau décret sur la poursuite de l’amélioration de l’accès à une couverture santé abordable et de qualité. Ses priorités déclarées incluent l’expansion de la disponibilité d’une assurance maladie abordable, l’amélioration de la qualité de la couverture, le renforcement des prestations et l’aide à davantage d’Américains pour bénéficier d’une couverture de qualité. Le président Biden a publié le décret exécutif le même jour qu’une proposition de règle pour résoudre le problème familial a été publiée et a été rejoint lors de la cérémonie de signature par le vice-président Harris, l’ancien président Obama, des membres du Congrès et plusieurs responsables du Cabinet. (La règle proposée sur le problème familial est discutée en détail dans un article séparé.)

Les plus grands succès ?

Le nouveau décret du président Biden s’appuie sur un décret antérieur signé en janvier 2021. Ce décret antérieur a annulé plusieurs ordonnances de l’ère Trump, a ordonné au ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS) d’envisager d’établir une large période d’inscription spéciale pour HealthCare.gov ( ce qu’il a fait rapidement), et a ordonné aux agences de réévaluer les règles et les politiques qui compromettent l’accès à la loi sur les soins abordables (ACA) et à la couverture Medicaid.

En fait, une grande partie du nouveau décret exécutif est consacrée à vanter les changements qui ont été apportés en vertu de ce décret antérieur. La section 1 du nouveau décret énumère les différentes mesures prises par l’administration Biden pour renforcer l’ACA et Medicaid. Ceux-ci incluent, mais ne sont pas limités à :

Cette liste comprend également la règle proposée pour résoudre le problème familial mentionné ci-dessus et pourrait être finalisée pour l’année du régime 2023.

Le décret souligne l’impact positif que l’American Rescue Plan Act a eu, de l’avis de l’administration, sur l’accès à la couverture grâce à des subventions améliorées du marché, des options pour les États d’étendre la couverture Medicaid post-partum et de nouvelles incitations pour les États à étendre leurs programmes Medicaid, entre autres politiques. Les démocrates au Congrès avaient l’intention d’étendre ou d’étendre bon nombre de ces programmes dans le Build Back Better Act. Mais les progrès sont au point mort à Capitol Hill, et le président Biden a profité de la cérémonie de signature du décret pour appeler le Congrès à agir. Il a spécifiquement exhorté le Congrès à étendre les subventions améliorées du marché, à combler l’écart de couverture de Medicaid et à permettre à Medicare de négocier les prix des médicaments sur ordonnance.

Que contient le nouveau décret exécutif ?

En termes de politique globale, le nouveau décret du président Biden réitère les objectifs de son décret précédent : protéger et renforcer Medicaid et l’ACA et rendre les soins de santé de qualité accessibles et abordables pour chaque Américain. Le décret cite des données sur la façon dont il reste du travail à faire, en particulier dans les États sans expansion de Medicaid, et souligne la nécessité de résoudre des problèmes tels que la sous-assurance, la dette médicale et l’inscription des patients à une couverture qui ne répond pas à leurs besoins. Les agences doivent continuer à examiner les politiques des agences existantes en vertu du décret exécutif précédent et apporter des modifications le cas échéant.

Au-delà de cela, le décret ordonne à certaines agences – celles qui sont responsables de la couverture sanitaire – d’identifier des moyens d’étendre une couverture abordable, d’améliorer la qualité, de renforcer les prestations et d’augmenter les inscriptions. Dans le cadre de ce processus, le président Biden souhaite que les agences examinent les politiques ou pratiques qui 1) permettront aux consommateurs de comprendre plus facilement leurs options de couverture, de sélectionner un plan, de s’inscrire et de maintenir cette couverture ; 2) renforcer les prestations et améliorer l’accès aux prestataires ; 3) améliorer l’étendue de la couverture et protéger les consommateurs d’une couverture de mauvaise qualité ; 4) élargir l’éligibilité et réduire les coûts de couverture via les marchés, Medicaid, Medicare et d’autres programmes ; 5) aider à améliorer les liens entre le système de soins de santé et les autres intervenants pour répondre aux « besoins liés à la santé » ; et 6) aider à réduire le fardeau de la dette médicale.

Ces politiques sont générales et ne donnent pas beaucoup d’informations précises sur les actions que les agences accorderont la priorité. De plus, les agences sont généralement invitées à « examiner » ces questions plutôt qu’à prendre des mesures concrètes. Bien sûr, la rapidité avec laquelle un décret peut être mis en œuvre dépend de la politique sous-jacente qui est dirigée. Les changements qui sont en grande partie opérationnels peuvent être apportés rapidement tandis que les changements qui nécessitent de nouvelles règles ou des révisions des règles existantes nécessitent des processus d’élaboration de règles d’avis et de commentaires qui prennent des mois.

Cela dit, certains de ces efforts sont peut-être déjà en cours ou envisagés. Pour « protéger les consommateurs contre une couverture de mauvaise qualité », les autorités fédérales pourraient édicter une règle visant à limiter les assurances à durée limitée à court terme. Ce ne serait pas une surprise puisqu’une telle règle a été incluse dans l’agenda unifié pour 2021 et est attendue plus tard cet automne. Aider à améliorer les liens entre les soins de santé et les «besoins liés à la santé» pourrait faire référence à la prise en compte des déterminants sociaux de la santé, qui a été un domaine d’intérêt pour le HHS et certains États par le biais du programme Medicaid. Faciliter la compréhension des options de couverture par les consommateurs pourrait inclure de nouvelles options de plan de marché standardisées que HHS a proposées, mais n’a pas encore finalisées, pour l’année du plan 2023.

Certains de ces efforts peuvent être éclairés par des demandes d’informations récentes. Le HHS a récemment publié une demande d’informations sur les moyens de développer et de mettre en œuvre une stratégie d’accès complète pour Medicaid et CHIP, afin d’améliorer les résultats en matière de santé, de faire progresser l’équité en matière de santé et de remédier aux disparités dans l’accès à la couverture et aux soins. Les commentaires sur cette demande sont attendus le 18 avril. Le HHS a également demandé des informations sur les moyens de faire progresser l’équité en santé et la santé climatique dans son avis de paiement proposé pour 2023. Les deux pourraient être des sources d’information pour examiner les types de politiques et de pratiques susmentionnées et apporter des modifications réglementaires en conséquence.

Leave a Comment