BUSINESS

cette somme étonnante que les ménages laissent sur leur compte courant

cette somme étonnante que les ménages laissent sur leur compte courant


Avec une hausse de 30 milliards d’euros enregistrée depuis le début de l’année, les comptes courants n’ont cessé d’attirer l’épargne des Français en 2022. Au total, ce sont ainsi 544 milliards d’euros qui dorment sur des comptes bancaires… Soit environ 18 430 € par ménage, selon les chiffres dévoilés par le site d’actualité MoneyVox ! Un véritable pactole, non-rémunéré dans sa très grande majorité. Pourquoi les Français laissent-ils autant d’argent sur leurs comptes courants ? Les éléments de réponse.

Pourquoi les Français aiment tant leur compte bancaire

En moyenne, les 29,5 millions de foyers français conservent 18 430 € sur leur compte courant. Une somme à peine croyable, avec, bien entendu, de vastes écarts au sein de la population. 15 ans auparavant, c’était « seulement » 7 000 € que les ménages laissaient dormir sur leur compte bancaire. Que s’est-il passé pour que les Français se prennent autant d’affection pour ce produit normalement destiné à gérer les recettes et les dépenses quotidiennes d’un foyer ?

Le premier atout du compte courant, sans conteste, est sa grande disponibilité. En effet, l’argent est toujours à portée de main. De plus, les sommes déposées sont sécurisées, et profitent de la garantie des dépôts jusqu’à 100 000 €. En revanche, la sécurité se limite là. En effet, le risque en cas de fraude à la carte bancaire est bien réel : il est plus difficile de détecter rapidement un paiement frauduleux lorsque l’on laisse 10 000 € sur son compte courant, que lorsqu’il n’y a que 1 000 €.

Lire aussi : Une association de consommateurs attaque 12 banques françaises

Compte courant et inflation ne font pas bon ménage

La tendance à laisser de plus en plus d’argent sur son compte chèque a débuté en 2008, à la suite de la crise financière des subprimes. Plus récemment, c’est l’épidémie de coronavirus qui a permis de continuer à alimenter les dépôts à vue. En effet, le surplus d’épargne généré par les Français au cours de cette période a été en grande partie orienté vers ces supports, tant et si bien que l’encours global des comptes courants, 544 milliards d’euros, dépasse celui du Livret A et du Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), avec 491,8 milliards d’euros.

Jusqu’à l’année dernière, la faiblesse des rendements de ces placements sécurisés expliquait en partie le faible intérêt des Français à basculer leur épargne vers un livret. Désormais, la donne a changé. Avec 5,9 % d’inflation sur un an au mois d’août 2022, laisser son argent dormir sur un compte courant engendre une perte progressive de pouvoir d’achat. En effet, à de rares exceptions près, les comptes courants ne sont pas rémunérés.

Quelle alternative au compte courant pour son épargne ?

Pour éviter de voir ses économies être grignotées par l’inflation, il est donc préférable de se tourner vers d’autres solutions, à commencer par les livrets réglementés. Le fonctionnement de ces contrats sécurisés est défini par l’État, et permet de faire fructifier son épargne sans prendre de risques. Le Livret A, le LDDS et le Livret d’épargne populaire (LEP), en particulier, sont appréciables pour conserver une épargne de précaution entièrement disponible.

Depuis le début de l’année 2022, leur rémunération s’est grandement améliorée. Désormais, le Livret A et le LDDS affichent un taux d’intérêt de 2 % net, et même 4,6 % pour le LEP, à condition de respecter les plafonds de ressources en vigueur. Au 1er février 2023, le taux d’intérêt du Livret A et du LDDS devrait même passer à 3 % !

Leave a Comment