Créer son réseau pour développer son business, Efficacité personnelle

« Plus on a un réseau étoffé et surtout actif, plus il facile de lancer son entreprise », résume Adil Maldou, consultant BGE Nièvre-Yonne. Depuis plus de dix ans, cet expert and creation d’entreprise accompagne des porteurs de projet et son constat est sans appel : un entrepreneur a tout à gagner à travailler son réseau .

« Les avantages sont très nombreux. Un bon carnet d’adresses peut non seulement apporter des connaissances et des conseils à l’entrepreneur, mais aussi l’aider à dénicher de nouvelles tendances , à prendre la température dans son secteur d’activité, ou encore à prendre du rendre business grace at the points of vue exteriors et expérimentés. C’est peut-être là également qu’il trouvera un futur associé aux compétences complémentaires, ou de nouveaux partenaires », enumère Adil Maldou.

Pour certains, le réseau est par ailleurs un vivier de clients potentials, à plus ou moins long terms. Cela a éte le cas pour Jeremy Demon. Magicien depuis plusieurs années, il a quitté le régime de la micro-entreprise pour lancer en 2019 sa propre agence de magie digital left elite, où la magic sert la communication d’une marque. Son dernier client en date, Jérémy Demon l’a justement trouvé dans son réseau : « Il s’agissait de mon ancien propriétaire avec qui j’avais gardé le contact depuis notre rencontre en 2017. Depuis, il a fait appel à mes services à deux reprises pour sa propre entreprise », explique-t-il.

Pitcher au bon moment

Votre priorité doit être de communiquer de façon efficace avec votre réseau. L’incontournable : avoir un pitch de son projet, clair et concis. « Le discourse doit durer trois minutes maximum », conseille l’expert BGE. Pour Jérémy Demon, a simple demonstration suffit. « Je trouve la plupart de mes clients dans les représentations que je donne pour d’autres. On m’approche à la fin et je distribue des cartes de visites. Cela m’ouvre de très nombreuses portes », raconte-t-il.

Qu’il soit parlé ou montré, le pitch ne doit pas arriver comme un cheveu sur la soupe. « Il ya des moments plus propices à l’échange que d’autres, avertit Adil Maldou. Il faut savoir les discerner pour ne pas se montrer trop intrusif. Par exemple s’il s’agit d’une personne rencontrée au cours d’un private event, mieux vaut engager la conversation sur cet événement-là avant de passer à des sujets professionnels. »



Magicien depuis plusieurs années, Jérémy Demon a quitté le régime de la micro-entreprise pour lancer en 2019 sa propre agence de magie digital Linkelite.
– DR

Un conseil d’autant plus avisé si l’entrepreneur cherche à atteindre un nouveau contact réputé difficile d’accès ou très éloigné de son réseau actuel. « Il ne faut pas se décourager. L’astuce, c’est d’essayer de sortir du cadre du travail pour capter leur attention », poursuit Adil Maldou.

Diversifier son réseau

Sans rien faire, tout le monde dispose d’un réseau de base. The family, the collègues et d’anciennes relations de travail, des voisins, d’anciens camarades de classe… inscrits dans le meme club de sport », ajoute Adil Maldou. L’étendue des possibilités est grande, et gagne à prendre de l’ampleur.

« L’important, c’est de pouvoir compter sur un premier cercle avec qui on échange de façon plus régulière, puis d’étoffer son réseau avec des cercles plus éloignés mais qui peuvent toujours être enrichissants pour l’rerendrepreneur », repentrepreneur BGE. Il ne faut donc pas hesiter à cibler des personnes exerçant dans des secteurs d’activités différents par exemple, car « il peut y avoir des problématiques transversales, et c’est toujours source d’inspiration. »

Le maintenir actif

Bien entendu, il ne suffit pas d’échanger une fois avec une personne pour considérer qu’elle fait partie de son réseau. Ces relations s’entretiennent plus ou moins regulation, selon les cas. Mais Adil Maldou se veut rassurant : cela ne demande pas forcément beaucoup de temps à l’entrepreneur d’entretenir son réseau. « Une heure par jour suffit amplement. Et cela peut être bien also the participer une fois par mois à des soirées ou events, ou à des réseaux d’entrepreneurs qui se retrouvent parfois le soir, après le travail. »

Le contact se fait aussi sur la Toile, via des réseaux comme LinkedIn . « C’est toujours bien d’avoir une page avec une phrase d’accroche et de faire un post par semaine. Attention cependant à rester dans le positif pour que l’image renvoyée soit bonne », conseille l’expert. Pour le magicien Jérémy Demon, c’est surtout sur Instagram que cela se passe. « Je m’en sers comme d’une vitrine avec des posts réguliers, explique-t-il. Et quand on me filme en représentation, je demande à ce qu’on m’identifie pour toucher encore plus de monde. »

Des efforts qui s’avèrent rapidement payants. D’autant que finalement, les avantages ne sont pas seulement business. « L’entrepreneur souffre souvent de son isolation. Le réseau est aussi la pour l’aider à rompre avec cette solitude », conclut Adil Maldou.

Author: admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *