A quoi sert vraiment un business plan ?, Faire un Business Plan

« Business plan », ces deux mots effraient nombre de creators qui jugent cet exercise fastidieux, voir inutile. Et pourtant! Ce document is indispensable. Il permet de formalize le project par écrit, the tester différentes hypothèses, the structurer ses objectifs et d’estimer la faisabilité économique et Financière de la future entreprise. Il est souvent considéré comme un sésame pour trouver de l’argent auprès des banquiers ou des partenaires.

A business plan est en réalité bien plus ! C’est un guide qui permet au créateur d’y voir plus clair au moment de se lancer et un outil de référence pour piloter l’entreprise à moyen et long terme. « Le business plan donne un fil director : il sert à passer de l’idee à l’action. Il permet d’écrire que vous faites et de faire ce vous avez écrit », declare Julien Colin, counselor au sein du réseau BGE.

Synthétisez votre reflexion en deux pages

Tout bon business plan commence par une synthesis de deux pages maximum qui résume le projet. Cet « Executive Summary » est généralement destiné aux partenaires financiers, banquiers et investisseurs qui, à sa lecture, doivent être convaincus de la pertinence du projet. Mais il aussi une utilité pour le creator. « Cet exercise permet de prendre de la hauteur car il met en avant des conclusions. C’est un travail de reflexion et une analysis complete du projet. Cette tâche finale – elle ne peut être effectuée que lorsque le business plan est terminé – oblige le créateur à se concentrar sur l’essentiel », explique Julien Colin.

En synthétisant ainsi sa pensée, le créateur d’entreprise construct une meilleure visibilité, et se fixe des objectifs concrets. A la fin de son « Executive Summary », Bruno Perthuis a pris soin the reporter quelques indicators chers a ses yeux : « le chiffre d’affaires attendu, ma rémunération sur les années 1, 2 et 3. C’est psychologiquement important d’avoir ça en tête et de l’écrire noir sur blanc dès les premieres pages. C’est une sorte de fil rouge », ajoute le fondateur d’O Comtois Gourmand, un commerce de produits locaux.

Details tout le processus de creation

Même si chaque business plan est unique, tous respectent une structure commune. Doivent figurer dans le canvasesune presentation du créateur, description du product ou du service, une analysis du marché, la stratégie commerciale, des éléments marketing, les perspectives Financières…. « Il faut le construire comme un livre avec des chapitres distincts et ordonnés que l’on complete au fur et a mesure. C’est comme une histoire qu’on déroule », recommended Julien Colin.

Ce cheminement permet d’y voir plus clair et de construction étape par étape une stratégie globale. « Si je n’avais pas fait de business plan, je pense que je n’aurais pas mené le projet à terme, témoigne Helene Jeandotcreator de la marque de bijoux Moon Safari. Aller dans le detail et creuser tous les aspects m’ont permis de comprendre comment j’allais faire. Tous les jours ou presque, j’ouvre mon business plan, je consulte par exemple le calendrier des opérations marketing que j’ai imaginé dans la partie communication. C’est mon aide memoire. »



le business plan doit retracer le process de créativité.
– shutterstock.com

Faites des hypothèses Financières réalistes

Plan the finance, compte the results, plan the trésorerie… La transposition du project en tableaux financiers est une stage delicate mais incontournable. « Il faut partir d’hypothèses réelles et surtout éviter de calculer ses chiffres en fonction de ses charges », Julien Colin insists. Les éléments de l’étude de marché prennent ici toute leur importance : leur analysis permet de bâtir des prévisionnels réalistes.

Bruno Perthuis ne s’y est pas pris autrement lorsqu’il a du calculer son chiffre d’affaires prévisionnel. « J’ai établi un panier moyen en me calant sur les results d’études de consommation réalisées par l’Insee. J’ai compilé ensuite des chiffres en fonction des jours d’ouverture de mon magasin, du nombre de clients que j’attends au quotidien. Au final, je suis arrivé à une base de chiffre d’affaires annuel, que j’ai décliné mois par mois and fonction de la saisonnalité des produits. » Cette method lui permet aujourd’hui the tenir des tableaux de bord mensuels et de savoir où il en est, quasi en permanence.

Analyzez vos écarts et corrigez vos hypotheses

Le business plan devient un tool de pilotage des les premiers mois d’activité. Il permet de mesurer les écarts entre les objectifs de départ et les premiers results obtenus. « Il faut alors reajuster et correcter. Il faut par exemple chercher à comprendre pourquoi le chiffre d’affaires est 30 000 euros moins élevé que prévu. Est-ce dû à la conjoncture ? A l’arrivée d’un competitor? Vos objectifs étaient-ils trop ambitionux ? L’effort commercial at-il été suffisant ? », alert Julien Colin.

Des actions correctives doivent alors être prizes : soit en révisant la politique de prix, soit en réduisant les investissements, soit en diminuant les charges… permettra de réagir vite.



Le business plan comporte des tableaux financiers.
– shutterstock.com

Classez et archivez les annexes

Articles de presse, photos, plans, questionnaires clients … Tous les documents qui ont servi à la réalisation de votre business plan doivent être regroupés en annexes. « C’est tout le cheminement de la pensée, tout ce qui a permis de bâtir le business plan. Il faut les conserver : ils permetent de retracer l’historique et les fondations du projet », recommended Julien Colin.

En cas de doute ou d’interrogation, ils permetent de se replonger sur une donnée marché oubliée ou de verifier un prix. Attention toutefois au remplissage inutile : conservez uniquement les documents qui ont un interêt. Si vous avez vraiment beaucoup d’annexes, n’hésitez pas a les classer et a faire un sommaire. Vous retrouverez l’information recherchée beaucoup plus vite.

Author: admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *