où est passé le Cameroon business forum ?

Au mois de février 2022, le climat des affairs au Cameroun était au center d’un débat entre les actors du secteur Privé et certains membres du gouvernement. There are changes in the organization of the Union Européenne dans le cadre du Salon Promote on permis aux différents actors présents de mettre le doigt sur les problems qui parasitent le doing business. En guise the conclusion, les participants se sont donnés rendezvous au prochain Cameroon Business Forum dont on annonçait alors la tenue dans les semaines à venir. Malheureusement, 5 mois après, on n’a toujours aucune indication concernant une éventuelle organization de ce mécanisme de dialogue public-private mass en place pour œuvrer à l’amélioration du climat des affaires.

Les principaux actors habituellement impliqués dans l’organization du CBF, que sont le patronat et le gouvernement, brillent par un mutisme inquiétant. Du côté du Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM) on semble plutôt préoccupé par des sujets ayant trait à la dernière visite d’Emmanuel Macron au Cameroun. Notamment les retombées de l’entretien entre le president français et le secteur private camerounais. «Nous sommes en train d’écrire au president de la République, au president Macron et à beaucoup d’autres personnes. Nous sommes concentrés là- dessus… ce qui s’est passé à Yaoundé (entretien entre le président français et les actors du secteur private camerounais), il ya toute une série d’actions de suivi urgent à faire donc on est dessus» un responsable du Gicam contacté par EcoMatin.

Lire aussi : Cameroun business forum, CSU, inflation, le déficit energétique : les dossiers urgents de l’après CAN

Au level du gouvernement, la dernière évocation publique et solennelle concernant le Cameroon Business Forum remonte au mois de février 2022. Le professeur Alexandre Schouame en service à la division de l’Economie, de la prospective, du budget et des finances des services du Premier ministre, faisait savoir à cette period que le gouvernement prenait son temps pour faire les choses comme il convient de les faire. «Personne n’a empêché que le Cameroon Business Forum ait lieu. Il y avait une date, mais il ya des circumstances qui ont fait que le CBF n’ait pas lieu. Il va être program après la CAN 2021. Donc on est dans les délais. Il ya Promote qui se déroule, est-ce qu’on va faire le doing business pendant qu’il ya Promote? La semaine qui suit, il ya le parliament qui se reunit. Est-ce qu’on peut le faire à ce moment-là ? Il faut permettre à ce que l’agenda reprenne et ne pas trop se précipiter», avait-il déclaré.

Le mystère qui entoure l’organization de la 12e édition du Cameroon Business Forum semble avoir un lien direct avec les tensions quasi permanents qui characterist le dialogue public-private au Cameroun. Ces dernières se sont accentuées en décembre 2021 avec le désistement du Gicam, qui a décliné une invitation du Secrétaire général des Services du Premier Ministre, qui solicitait sa presence à cet évènement. Célestin Tawamba, le president de cette organization patronale a également pris le soin de motiver ce refus par l’identification de plusieurs aspects du processus ayant trait à l’organization du CBF que lui et l’organization qu’il dirige n’ont pas apprécié . Il s’agit notamment, des points à débattre, de la date de l’événement qui n’a pas fait l’objet d’un consensus, ou encore de la definition des objectifs de la session de 2021.

Lire aussi : Dialogue public-private : le Cameroon Business forum 2021 reporté

On peut tout aussi bien évoquer la non prize en compte du plaidoyer du Gicam pour l’amélioration de l’organisation de cette rencontre pour expliquer le retard accusé par les organisateurs du CBF. Concrètement, le Gicam propose que sur les cendres du CBF, naisse un Cameroon Business Council (CBC), nouveau cadre permanent de concertation de haut level entre l’Etat et le secteur Privé. Ce devrait être une structure de dialogue public/private novatrice et efficace, placée sous l’autorité du Chef du gouvernement», explique une source proche du Gicam. Il s’agira d’une institution bipartite présidée par le Premier ministre et dont le president du Gicam serait le Vice-President. Ces propositions datent de 2021, et jusqu’à présent on attend le début de leur implémentation.

Lire aussi : Cameroon Business Forum 2021 : le Gicam décline l’invitation du gouvernement

Author: admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *