BUSINESS

20 % d’inflation en Angleterre selon Goldman, et le Brexit n’y est pour rien !

20 % d'inflation en Angleterre selon Goldman, et le Brexit n'y est pour rien !


Il est de bon ton dans certains endroits d’accabler la perfide Albion et de mettre tous ses maux économiques sur le dos du Brexit.

Si l’inflation est forte au Royaume-Uni ce serait donc la faute à Boris et à son Brexit.

La réalité est nettement plus nuancée et il convient plus d’y voir le résultat d’une politique économique beaucoup plus libérale et nettement moins interventionniste de l’Etat.

D’ailleurs la banque d’affaire Goldman Sachs ne s’y trompe pas lorsqu’elle évoque une inflation à plus de 20 % au Royaume-Uni.

« L’inflation au Royaume-Uni pourrait dépasser 20 % au début de l’an prochain si la spirale créée par l’envolée des prix du gaz n’est pas brisée d’ici-là, estiment les économistes de la banque Goldman Sachs, ajoutant que l’économie britannique se dirige vers une récession.

L’autorité britannique de régulation du marché de l’énergie a annoncé la semaine dernière que les factures d’électricité allaient bondir de 80 % en octobre par rapport à l’an dernier, ce qui risque de provoquer une explosion de la précarité énergétique et de mettre en difficulté des milliers d’entreprises.

Si les prix du gaz restent à leur niveau actuel, expliquent les économistes de Goldman Sachs dans une note, la hausse des prix de l’énergie pourrait dépasser 80 % en janvier, ce qui impliquerait « un pic d’inflation à 22,4 %, bien supérieur à notre prévision de base de 14,8 % », ajoutent-ils.

La semaine dernière, une autre banque américaine, Citi, a dit s’attendre à ce que l’inflation britannique culmine à 18,6% en janvier ».

La conclusion est simple.

L’inflation chez les Anglais augmente parce que l’Etat laisse faire la hausse des prix de l’énergie.

En France l’Etat bloque les prix de l’énergie mais EDF continue d’acheter de l’énergie très chère sur le marché qu’EDF revend à perte aux Français.

Résultat c’est EDF qui absorbe le choc énergétique en France et donc va accumuler les pertes.

Des pertes qui ne compteront pas dans le déficit public français puisqu’il s’agit d’EDF même si l’Etat se porte « caution » pour cette entreprise.

Si nous avons moins d’inflation en France que chez les autres, ce n’est pas parce que nous sommes meilleurs, c’est parce que l’Etat bloque les prix et assume les pertes avec de l’argent qu’il n’a pas.

Autant dire que cela n’est jamais éternel.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source site Investing.com ici

Leave a Comment